API Management in 2020: The Age of Hybridization [French translation provided]

API Management in 2020
API Management in 2020

Today’s IT architects face many challenges in their API strategies. For many, the shift to APIs was undertaken in the wake of digital transformation strategies several years ago.

Nowadays, with the success of Cloud computing, companies are ending up with data exchanges that are scattered and sometimes duplicated outside of their on-premise IT assets. The same is true for service-oriented exchanges, which are directly accessible from partners, as well as scattered between on-premise storage and the various Cloud services hosting the company’s business applications.

Why is this an issue?

These scattered APIs all have the same characteristic: they need to be governed. The data exchanged by the APIs represents the company’s heritage and know-how. Companies need to keep control over the data they want to exchange, wherever that information is located.

One of the challenges for IT today is precisely the governance of APIs in a hybrid context: this is done by securing and controlling the data exchanged by the APIs.

With hybridization, one of the main differences from the architectures implemented in recent years is that we’re not seeking to centralize the flows through a hub; we provide the service as close as possible to the exposed data. We only need to centralize the configuration, security and reporting of analytics, allowing each cell to be autonomous.

Federated governance

The goal with API hybridization is, therefore, a federated and centralized governance, but with decentralized API data flow management.

Federated governance creates business opportunities because it federates the company’s service offering through a Single Service Catalog, a showcase of the company’s know-how. It thus encourages the development of internal and external partnerships, as well as the monetization and development of new revenue sources. It also allows IT architectures to federate all these scattered bits of information systems without compromising API performance.

Hybrid API management

Hybrid API management is one of the main keys to the success of digital “2.0” transformations.

Hybrid API management is especially important since it accompanies both the changes on the client-side and the changes in software publishers whose business model is changing as a result.

For example, SAP is announcing the switch to Cloud by 2025. For many SAP customers, it is impossible to migrate their entire application portfolio into SAP or the Cloud. The consequence of this decision by a publisher like SAP, and there are many others, is that customers now have to manage an IT architecture that is becoming hybrid.

The Solution

Anticipating the change allows them to keep control of their agenda, prepare for the transition, and modernize their infrastructure at their own pace.

An API platform can offer a solution for managing APIs in a hybrid context, but also for meeting all the challenges associated with this context, for example, managing Event-Driven APIs, but also governing Microservices and integrating with a hybrid context.

Learn how the government of Victoria, Australia unlocked its government data by launching an API Platform.

============================================================

Version française

Gestion des APIs en 2020 : l’ère de l’hybridation 

Les architectes informatiques font face aujourd’hui à de nombreux défis dans leurs stratégies d’APIsation. Pour un grand nombre, la mutation vers les APIs a été entreprise dans le sillon des stratégies de transformation digitale il y a plusieurs années.

De nos jours, avec le succès du Cloud, les entreprises se retrouvent confrontées dans leurs échanges à des données de leur patrimoine IT éparpillées, dupliquées et surtout hors de leur patrimoine IT traditionnel (on-premise). Il en va de même pour les échanges orientés service qui non seulement sont maintenant accessibles directement des partenaires, mais qui se retrouvent disséminés de l’on-premise aux différents Clouds hébergeant les applications métier de l’entreprise.

Pourquoi est-ce un problème ?

Ces APIs éparses présentent toutes la même caractéristique : elles ont besoin d’être gouvernées. Les données échangées par les APIs sont le patrimoine et le savoir-faire de l’entreprise.  L’entreprise doit garder le contrôle sur les données qu’elle veut échanger et ce quel que soit l’endroit où celles-ci se situent.

L’un des défis pour les IT de nos jours est justement la gouvernance des APIs dans un contexte hybride : ceci passe par la sécurisation et le contrôle des données échangées par les APIs.

L’une des principales différences par rapport aux architectures mises en place ces dernières années, dans l’hybridation, est qu’on ne cherche pas à centraliser les flux au travers d’un hub, mais on rend le service au plus près de la donnée exposée. On cherche juste à centraliser la configuration, la sécurité et la remontée des analytiques, chaque cellule restante autonome.

 Une gouvernance fédérée

Le but dans l’hybridation des APIs est donc une gouvernance fédérée et centralisée mais des gestions flux données par API décentralisées.

La gouvernance fédérée crée des opportunités business puisqu’elle fédère l’offre de service de l’entreprise au travers d’un Catalogue Unique de Services, vitrine du savoir-faire de l’entreprise. Elle favorise par ce biais le développement de partenariats autant internes qu’externes, mais aussi la monétisation et le développement de nouvelles sources de revenus. Elle permet aussi aux architectures IT de fédérer tous ces bouts de système d’information qui se trouvent éparpillés sans compromettre la performance de leurs APIs.

Gestion des APIs dans un contexte hybride

La gestion des APIs dans des contextes hybrides est une des principales clés dans la réussite des transformations digitales « 2.0 ».

La gestion des APIs dans un contexte hybride est d’autant plus importante qu’elle accompagne les évolutions côté client d’une part, mais aussi les mutations des éditeurs de logiciels dont le modèle commercial est de ce fait en train de changer.

Par exemple, SAP annonce la bascule dans le Cloud d’ici 2025. Pour les clients SAP, impossible pour beaucoup de migrer tout leur patrimoine applicatif dans SAP ou dans le Cloud. Cette décision d’un éditeur comme SAP, et il y en a bien d’autres, a pour conséquence que le client doit maintenant gérer une architecture de son système de l’information qui par nature devient hybride.

La solution

Anticiper, permet de garder la maîtrise de son agenda, de préparer la transition, et de moderniser plus sereinement son infrastructure.

Une plateforme API peut proposer une solution de gestion des APIs dans un contexte hybride, mais elle permet aussi de répondre à tous les enjeux liés à ce contexte, par exemple la gestion des APIs événementiel (Event Driven API), mais aussi la gouvernance des Microservices et enfin l’intégration dans un contexte hybride.

Fig : architecture de la plateforme AMPLIFY

Découvrez comment le gouvernement de Victoria, en Australie, a débloqué ses données gouvernementales en lançant une plateforme API.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here